Terre du Prosecco Supérieur

Le Prosecco millésime 2016

zoom
Vendanges Prosecco 2016
Commentaires fermés sur Le Prosecco millésime 2016

Le Prosecco millésime 2016

Quel sera le nouveau Prosecco millésime 2016 ?

Les vendanges 2016 dans les collines du Prosecco Superiore de Conegliano Valdobbiadene confirment les pronostics les plus enthousiastes.

Un excellent résultat à venir

En effet, le suivi des vignes, les analyses et leurs projections montraient de jour en jour une situation favorable. Au cours de la période de maturation, les spécialistes du Consorzio présageaient un excellent résultat alors que la première grappe n’avait pas encore été coupée.
Cette qualité de vendange est d’abord le fait des températures nocturnes qui ont été fraîches au cœur de l’été. On a pu le mesurer dès fin juillet. A cela, s’ajoute les caractéristiques typiques du climat sec et ventilé des collines. Ce sont ces deux variables climatiques importantes qui permettent d’obtenir des raisins sains, une acidité soutenue symbole de fraicheur et qui développent les composés aromatiques, notamment les composés terpéniques. Ils confèrent au Prosecco des parfums subtils. Tous ces éléments qualitatifs se sont vérifiés lors des analyses faites directement sur les raisins.

Si l’on veut être un peu plus technique encore, on parlera de l’indice climatique de Winckler. Ce dernier prend en considération les températures journalières durant le cycle de maturation du raisin. Il fait la somme de celles qui sont supérieures à 10°c. Pour cette année, d’avril à août, l’indice s’élève à 1452°c. Ce chiffre se place dans les valeurs enregistrées en 2010 et en 2008 : années « fraîches » et pluvieuses où les taux atteints ont été respectivement de 1480°c et de 1350°c. On peut donc affirmer que la production de Prosecco Superiore DOCG et celle de ses « micro-zones » Rives et Cartizze apporteront beaucoup de plaisir et de satisfaction lors des dégustations.

Il est toujours bon de rappeler que le succès d’un millésime est lié bien évidemment, au travail méticuleux et constant des viticulteurs qui travaillent des zones collinaires difficiles. Chacun souhaite faire au mieux, mais notons que les pratiques restent attachées à chaque domaine. De même le choix précis des jours de vendanges qui s’organise parcelle par parcelle, relève de décisions qui appartiennent à chacun. Les résultats peuvent donc être variables quand on sait qu’un simple jour d’écart peut changer parfois les choses de façon sensible.

Si l’on regarde la période des vendanges 2016, on constate qu’elle a débuté le 15 septembre pour se terminer environ 20 jours plus tard. Au regard des dernières années, ces dates sont plus tardives. On renoue en fait, dans les collines de Conegliano Valdobbiadene, avec les pratiques des années 2000. Ceci n’est pas un détail car la maturité des raisins a pu se faire ainsi de façon très progressive. De plus, à partir du 16 septembre, on a enregistré une baisse sensible des températures, en particulier durant les nuits, ce qui a permis de maintenir un bon taux d’acidité, source d’une fraicheur enthousiasmante, tout en poursuivant la croissance des raisins pour une plus grande richesse en sucre.

arome-proseccoCes conditions optimales ont permis de bien développer l’aromatique olfactive et en bouche. Soulignons enfin que les vendanges se sont déroulées sans interruption, ce qui a facilité la gestion de la récolte et la sélection des parcelles notamment pour les cuvées.

A vos papilles

Au final, le profil des vins qui se trouve aujourd’hui en cuves d’affinage, bénéficie d’un impact olfactif bien marqué avec de jolies notes florales. En bouche, on ressent une matière et une vivacité, les arômes pomme verte confèrent un certain mordant, signe d’un Prosecco franc et droit.