Terre du Prosecco Supérieur

Le Prosecco millésime 2015

zoom
Les vendanges du prosecco 2015
Commentaires fermés sur Le Prosecco millésime 2015

Le Prosecco millésime 2015

2015 est une année qui restera dans les mémoires de part les émotions qu’elle a procurées. Nombreux sont ceux à avoir déclarés l’année 2015 exceptionnelle, mais en étant complètement honnête, 2015 est une bonne année mais pour utiliser l’appréciation : exceptionnelle, nous attendrons encore un peu. Il est vrai que tout laissait imaginer une année remarquable jusqu’aux chaleurs torrides de juillet et de fin août qui ont quelque peu bouleversée les choses. Néanmoins, l’année 2015 demeure une bonne année voir une très bonne pour certaines zones. Après deux années difficiles, 2013 au printemps très pluvieux et à l’été sec, puis une année 2014 désastreuse avec pluies, grêle et absence de soleil, 2015 offre une perspective beaucoup plus radieuse.
L’hiver a été doux sans phénomène pluvieux important, le froid a été plutôt discret et on a compté peu de journées avec des températures en dessous de 0°c.

Le printemps a été parfait avec des températures douces et quelques belles pluies. Ces dernières ont permis de préparer le terrain en faisant renaitre la vigne et l’a accompagné jusqu’en juin. La floraison s’est déroulée de manière rapide et régulière. Du point de vue phytosanitaire, les vignes n’ont pas eu de problème. Par conséquent jusqu’à fin juin les choses se profilaient de façon très positivement. Mais les caprices du temps ont conduit le ciel n’a plus envoyé ensuite une seule goutte d’eau. Les températures de l’air et surtout de la terre se sont élevées jusqu’à atteindre des 35-40°c accompagné de taux forts d’humidité dans l’air. Ces conditions de sécheresse ont mis les vignes à dure épreuve. Pour se protéger de la chaleur, les plants de vignes se sont repliés sur eux-mêmes, ce qui était moins favorable aux grappes. Dans certains cas, de jeunes plans à l’enracinement moins profond se sont même desséchés. Il a fallu attendre fin juillet pour connaitre enfin quelques averses qui ont sauvé le millésime. L’eau à également entrainée une baisse des températures, ce qui a permis aux vignes de poursuivre leur développement.
Le temps des vendanges s’est déroulé dans d’excellentes conditions avec une belle fraicheur et un ciel limpide. Ces conditions favorables ont apporté beaucoup de joie dans le vignoble. Maintenant tout se joue à la cave, les moûts sont riches et propres, le raisin est sain, bien fourni, même si la production de moût est inférieure dans certains cas à ce qui était espéré. Au final le résultat en cuves est très encourageant. Cette année encore le Prosecco va contribuer à faire notre bonheur.

Gianpaolo Giacobbo
Gianpaolo Giacobbo
Journaliste, dénicheur de bonnes adresses et surtout passionné d’oenologie.
Retrouvez tous ses articles ici : les coups de coeur de Gianpaolo